Finances

Elaboré par les membres de la Commission Finances et approuvé par le Conseil Municipal, le budget est l'acte qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses pour l'année civile. Acte prévisionnel, il peut être modifié ou complété en cours d'exécution par le Conseil Municipal, sous forme de délibérations modificatives.

2 sections

D’un point de vue comptable, le budget se présente en deux parties, une section de fonctionnement et une section d'investissement. Chacune de ces sections doit être présentée  en équilibre, les recettes égalant les dépenses.

 

La section de fonctionnement retrace toutes les opérations de dépenses et de recettes nécessaires à la gestion courante et régulière de la commune, celles qui reviennent chaque année.

 

La section d’investissement présente les programmes d’investissements nouveaux ou en cours.

 

Budget 2017

Recettes Investissement:     1 587 838, 42 €

Dépenses Investissement:   1 575 905,80 €

Recettes Fonctionnement:    2 359 507,15 €

Dépenses Fonctionnement:  2 109 699,57 €  

Vous trouverez, ci-contre, le détail du budget avec sa répartition.

Budget 2018

Recettes Investissement :       581 825 €

Dépenses Investissement :    643 159 €

Recettes Fonctionnement :     2 371 604 €

Dépenses Fonctionnement :  2 074 144 €

Les 5 règles de base du budget

1) Annualité : L'exercice budgétaire coïncide avec l'année civile, il commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre.

 

2) Universalité : L'ensemble des recettes est destiné à financer l'ensemble des dépenses. Il existe quelques dérogations à ce principe, par exemple les dons et legs qui ne peuvent être utilisés que dans un but déterminé.

 

3) Unité : Toutes les recettes et toutes les dépenses doivent figurer sur un document unique regroupant toutes les opérations budgétaires et financières de la collectivité.

 

4) Equilibre: Les recettes et les dépenses doivent s'équilibrer exactement et être évaluées de façon sincère.

 

5)  Antériorité : Le budget de l'année doit être voté avant le 1er janvier. En pratique cette date est rarement respectée, aussi le 15 avril a-t-il été fixé par le législateur comme date limite de vote du budget.

Téléchargements