Cour-Cheverny et son patrimoine

A travers la campagne courchoise sont disséminés un nombre important d'écarts ou de hameaux. Ayant souvent pour origine l'existence d'un habitat ancien, ces hameaux se sont agrandis au fur et à mesure des constructions, pour former des îlots architecturaux plus ou moins hétérogènes qui se laissent découvrir au gré des promenades.

Les éléments constituant le bâti

La population est répartie entre le bourg niché au bord du Conon, desservi par la D 765 et une multitude de petits écarts disséminés à travers la campagne environnante. Le bourg regroupe près de la moitié de la population. Il abrite la plupart des commerces, des services et des équipements.

 

La typologie du bâti montre une formation caractéristique de « village-rue » dans le coeur du bourg. Cette formation est issue de l'histoire et permet de discerner plusieurs zones d'aménagements urbains. Le coeur du village se situe le long de la rue Nationale et autour de la place Victor Hugo, sur laquelle se niche l'église Saint-Aignan (XIIe-XVIe siècles).  La politique urbanistique de la deuxième moitié du XIXe siècle s'est concrétisée par le percement et l'aménagement de plusieurs rues : rue de la République, rue Gambetta, rue Martinet, rue Leroy...  La mairie fût construite dans le dernier quart du XIXe siècle. Il y a enfin autour de l'ancienne gare, entre le coeur ancien et l'actuelle D 765, un environnement architectural de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle avec le Monument aux Morts (dans le square Fernand Brunet), des demeures bourgeoises, le boulevard Carnot, au delà de la D 765, des aménagements plus récents, correspondant à l'extension après la Seconde Guerre Mondiale et surtout à partir des années 1970, l'aménagement et le prolongement de la D 765 (appelée encore « déviation » par les anciens Courchois), la salle des fêtes, le gîte rural, les courts de tennis, le gymnase, les lotissements.

L'architecture

Cour-Cheverny possède des éléments architecturaux variés : des constructions en pierre de taille, en tuffeau (ou pierre de Bourré, le plus proche des sites d'extraction), avec des toitures en ardoise ou en tuile, typiques de l'architecture des territoires blésois ou tourangeaux, proches de la Loire, des constructions avec des colombages, des briques, notamment autour des ouvertures, alternant avec des murs en pierre, et des toitures en petites tuiles de pays, caractéristiques des habitations de Sologne viticole.

 

Ainsi peut-on apercevoir au détour d'un chemin un petit château ou une ancienne gentilhommière, un habitat rural et traditionnel autour d'une ferme ou d'un moulin.

L'ancienne Gare ferroviaire de Cour-Cheverny.

La ligne ferroviaire reliant Romorantin à Blois, et qui s'arrêtait à Cour Cheverny, a été définitivement désaffectée après le seconde guerre mondiale.

L'église Saint Aignan - XIIème siècle

Balade - Découverte du Petit Patrimoine de Cour-Cheverny

Retrouvez dans l'onglet Patrimoine une publication de l'Association pour la Protection des Sites de Cellettes, Cour-Cheverrny et Cheverny proposant une balade - découverte du petit patrimoine de Cour-Cheverny.

Le patrimoine de Cour-Cheverny

Cour-Cheverny possède de nombreux attraits en terme de patrimoine et de tourisme vert. Propice aux promenades familiales ou aux longues randonnées, son territoire est marqué par un ensemble naturel et paysager varié. Le patrimoine rural est abondant et se laisse découvrir au détour des chemins communaux ; on peut citer notamment, les châteaux de la Sistière, Sérigny, la Taurie, Château-Gaillard..., d'époques variées mais au charme incomparable des petits domaines ruraux; les moulins de Poussard ou de Vollet, moulins hydrauliques sur le Conon, l'église Saint-Aignan, ouverte tous les jours dans laquelle on peut admirer des éléments architecturaux des XVI et XVIIe siècles (clé de voûte datant de 1609, voûtes d'ogives, culs de lampe Renaissance...).

Ci-dessous une publication de l'Association pour la Protection des Sites de Cellettes, Cour-Cheverrny et Cheverny proposant une balade - découverte du petit patrimoine de Cour-Cheverny.

Téléchargements